Newsletter
Rechercher
Justice est faite

Christian ROUX / Collection Quelqu'un m'a dit

[Bio / Biblio]
Pianiste, instituteur, berger, employé de librairie, caissier, magasinier en chambre froide, coursier, déménageur de décor, machiniste constructeur, peintre en bâtiment, ...
Les prisons sont engorgées. Heureusement, la République est inventive. Elle a imaginé une nouvelle manière de rendre justice. Le coupable peut désormais choisir d'être sanctionné par sa victime plutôt que d'écoper d'une peine d'emprisonnement. Étienne, justicier officiel de la République, veille à ce que ces peines soient exécutées dans le respect des droits et des devoirs de chaque citoyen. Terne et inoffensif, il remplit sa tâche avec l'objectivité qu'impose la fonction. Jusqu'à ce qu'une femme, splendide encore, mais d'âge mûr, se plaigne d'avoir été volée de sa jeunesse.
Dans ce conte glaçant, Christian Roux questionne les enjeux éthiques soulevés par l'administration des peines.
Que devient une société où la violence n'est plus de monopole régalien ? Où est l'État de droit lorsque le populisme démocratique instaure la loi du Talion pour
principe de justice ?

Christian Roux a fait preuve, pour ce texte, d'une inventivité ahurissante, presque choquante, brisant des tabous dans une narration sobre et féroce : le sujet de l’histoire est absolument terrible, puisqu'il évoque une mère qui réclame une nouvelle jeunesse en se faisant greffer les organes... de son propre fils. Heureusement, l'uchronie et l'humour mettent à distance ce scenario. Un texte extrêmement fort, qui bouscule et donne à penser. Le lecteur est interpelé sur la question des droits et devoirs entre parents et enfants, sur l’attribution des peines, sur le droit des victimes… Ce livre peut constituer aussi une excellente lecture (brève !) pour les jeunes, pour aborder certaines questions (dans le rapport à l’autorité etc).
Isbn : 978-2-36224-038-6
Prix : €8.00
Auteur : Christian ROUX
Genre : novella - anticipation sociale
10x0 cm / 64 pages
/ parution : 21 mars 2013